Forum d’échange et de plaidoyer sur la question frontalière Tchad-RCA et la consolidation de la paix dans la sous-région

Allocution d’ouverture du forum de dialogue et de plaidoyer sur la sécurité transfrontalière (Tchad-RCA) et la consolidation de la paix dans la sous-région

Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, représentants des corps et missions diplomatiques au Tchad ;

Honorables Mesdames et Messieurs les députés tchadiens et centrafricains ;

Messieurs les responsables administratifs et sécuritaires ;

Mesdames et messieurs les responsables des organisations des sociétés civiles tchadienne et centrafricaines ;

Distingués invités en vos rangs et grades ;

Mesdames et messieurs ;

Créé il y a de cela 13 années par les forces vives du pays, le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation s’est donné pour difficile mais noble mission de contribuer à la consolidation de la paix au Tchad à travers le dialogue entre les différents acteurs. Cependant, le CSAPR s’est rendu à l’évidence que la consolidation de la paix durable au Tchad passe aussi par la paix et la stabilité dans les pays environnants et surtout la cohésion sociale entre Tchadiens et d’autres peuples limitrophes. C’est ainsi que dès le début de la crise centrafricaine, le CSAPR a exprimé toute sa solidarité et son soutien à la société civile centrafricaine.

En effet, la récente crise centrafricaine a révélé une situation de malaise entre le Tchad et la RCA. Même si officiellement les deux pays ont toujours affiché la bonne entente, il faut noter cependant que de nombreux incidents ont effrité le tissu social entre les peuples tchadiens et centrafricains avec pour conséquence le rapatriement de plusieurs milliers de personnes d’origine tchadienne et des dizaines de milliers de réfugiés centrafricains au Tchad.

Mesdames et messieurs ;

Le CSAPR, s’appuyant sur son expérience en matière de dialogue politique et de construction de la paix, en collaboration avec le Groupe de Travail de la Société civile sur la crise centrafricaine (GTSC) a initié une démarche de dialogue entre les sociétés civiles et les parlementaires des deux pays. Grâce au soutien du gouvernement de la Suisse et du Programme Paix, plusieurs activités ont été organisées à cet effet notamment des rencontres de dialogue à Yaoundé, puis à Caux en Suisse, visites des sites des réfugiés au sud du Tchad, et à l’Est du Cameroun, voyage d’échange à Bangui et à N’Djamena.

Aujourd’hui, la tenue de ce forum de dialogue et de plaidoyer sur la sécurité transfrontalière entre le Tchad et la République centrafricaine vient à point nommé au moment où les populations des deux pays attendent avec impatience la réouverture des frontières afin de vaquer à leurs activités économiques et sociales.

Distingués invités ;

Chers participants ;

A travers ce forum, le CSAPR en partenariat avec le Groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine, entend favoriser le dialogue entre les acteurs sociaux, les acteurs institutionnels et les parlementaires en vue de contribuer à résoudre la question de sécurité transfrontalière entre le Tchad et la RCA et, partant, à consolider la paix dans la sous-région Afrique centrale.

Il s’agit plus spécifiquement de faire un diagnostic de la situation transfrontalière entre le Tchad et la RCA, en lien avec la question de la libre circulation des personnes et des biens et de la gestion des réfugiés et des déplacés d’une part ; et d’autre part, de mettre en place une équipe de plaidoyer autour de la question transfrontalière. J’ose croire que les communications qui vous seront présentées par les experts ainsi que les travaux en ateliers vous permettront d’atteindre les objectifs de ce forum qui, à court terme, aideront à l’ouverture des frontières tchado centrafricaines.

Distingués invités ;

C’est le lieu ici de renouveler toute notre gratitude au département fédéral des affaires étrangères de la Suisse et du Programme paix de CCFD-terre solidaire/Acord pour leurs appuis qui ont rendu possible la mise en œuvre du projet de dialogue entre sociétés civiles et parlementaires du Tchad et de la RCA ainsi qu’à vous, corps diplomatiques et organismes internationaux pour vos multiples soutiens, témoignés, une fois de plus, par votre présence à l’ouverture de ce forum.

A l’occasion de ce mois saint de ramadan, je ne saurais terminer mes propos sans souhaiter un bon ramadan à chacune et à chacun. Puisse vos prières permettre la consolidation de la paix en RCA et au Tchad.

Sur ce, je déclare ouvert les travers du forum de dialogue et de plaidoyer sur la sécurité transfrontalière entre le Tchad et la RCA pour la consolidation de la paix dans la sous-région.

Je vous remercie !

Auteur de l’article : Marcelin nodjindo